Actualités

Peut-on faire confiance à nos intuitions/ perceptions, quand il s’agit du changement climatique ?

20/11/2018 - 2ACR

Faut-il faire confiance à nos intuitions ou à des études ?

Un article scientifique* paru mercredi 12 novembre 2018 dans le « Journal of Cleaner Production » devrait tous nous interpeller sur la confiance que nous faisons à nos perceptions/ intuitions, en particulier dans le climat de « plastic bashing » actuel…

La lecture de cet article devrait tous nous pousser tous à développer nos connaissances et notre sens critique…

Cet article scientifique compare, pour de jeunes consommateurs instruits vivant au Danemark, la compréhension de la durabilité environnementale de cinq types d’emballages pour aliments liquides avec les résultats des analyses de cycle de vie (ACV) de ces cinq catégories de produits, publiées dans la littérature scientifique.

En quelques mots, les résultats montrent qu’il existe un fossé entre la perception des consommateurs danois de la durabilité environnementale des emballages et les résultats de l'ACV :

  • Les impacts de la production et des transports ne sont généralement pas pris en compte,
  • Si les types de biomatériaux et le verre sont considérés comme les plus durables sur le plan de l’environnement, les résultats des ACV montrent que le plastique - et en particulier les cartons laminés - peuvent être des solutions préférables du point de vue environnemental, même s’ils restent difficiles à recycler…

 Au-delà de ce fossé, qui peut conduire à de graves « fausses bonnes solutions »,  il apparait que les consommateurs ont une connaissance limitée des labels écologiques liés à la durabilité… Cette étude danoise nous semble illustrer et pointer le doigt sur plusieurs points essentiels. D’un point de vue scientifique, les analyses de cycle de vie (ACV) restent encore des outils complexes, auxquels on peut reprocher de pouvoir faire dire beaucoup de choses… Un travail collaboratif  européen pour les « démocratiser » pourrait être fort utile dans le climat actuel et objectiver les prises de décision tant à titre individuel que collectif. Clairement les consommateurs doivent pouvoir avoir accès à de l’information scientifique de qualité pour pouvoir faire des choix éclairés, car c’est leurs choix qui seront des moteurs pour les industriels, comme pour les décideurs !

Cette information de qualité, la plus objective possible, est l’objectif de la rubrique « comprendre pour agir » du site www.frplast.org que nous venons de lancer

N’hésitez pas à vous inscrire au flux RSS

Bonne lecture.

 * article payant, mais n’hésitez pas à contacter les auteurs, si vous êtes intéressé !

Facebook